Une avancée importante, car les deux camps disposent de brouilleurs hautes fréquences. | Diana Vyshniakova via Unsplash
Une avancée importante, car les deux camps disposent de brouilleurs hautes fréquences. | Diana Vyshniakova via Unsplash

L'Ukraine prête à déployer des drones autonomes contre la Russie

Kiev affirme pouvoir passer à l'étape supérieure.

La guerre entre la Russie et l'Ukraine entrera-t-elle dans l'histoire comme le premier conflit armé faisant intervenir des «robots tueurs» –expression utilisée par New Scientist? En tout cas, Kiev aurait développé des drones capables de trouver leurs cibles de façon autonome, explique le site scientifique, qui reprend les propos de l'un des leaders de l'armée ukrainienne.

Dans un entretien accordé le 13 octobre à l'agence ukrainienne d'information indépendante Unian, le lieutenant-colonel Yaroslav Honchar, spécialiste en intelligence aérienne, raconte en effet qu'une équipe constituée d'un millier de passionnés travaille sur ce projet de drones autonomes depuis 2014, et que les appareils sont désormais prêts à entrer en action.

Les drones autonomes conçus par l'Ukraine ont déjà rempli des missions de reconnaissance tactique, explique-t-il, mentionnant sans plus de précisions (parle-t-il du passé ou du futur?) la possibilité de réaliser des frappes automatiques. Cofondée par Yaroslav Honchar, l'unité Aerorozvidka (ce qui signifie «intelligence aérienne»), contactée par New Scientist, n'a pas souhaité commenter ces propos. «Cette technologie existe d'ores et déjà, et le phénomène ne peut être stoppé», affirme le lieutenant-colonel pour enfoncer le clou.

Un pas en avant, vraiment?

Jusqu'ici, l'Ukraine a fait preuve d'une certaine dextérité dans le déploiement de drones innovants. Qu'il s'agisse des frappes opérées par de petits appareils multirotors munis de de bombes antitank miniatures, ou de l'attaque d'envergure menée par des drones aériens et marins contre une base navale russe en Crimée le 29 octobre, les opérations ont souvent été couronnées de succès.

Les techniciens ukrainiens se disent désormais prêts à passer à l'étape supérieure, grâce à un système de vision intelligente permettant aux aéronefs de débusquer des véhicules militaires camouflés et de mener des attaques contre eux, le tout sans assistance humaine. Une avancée importante, car les deux camps disposent de brouilleurs hautes fréquences capables de bloquer la communication entre les drones et leurs opérateurs.

Ce qui semble constituer une bonne nouvelle pour l'Ukraine est en revanche vu d'un mauvais œil par la communauté internationale. Le 21 octobre, soixante-dix nations ont livré une déclaration commune lors de l'Assemblée générale de l'ONU, appelant à réguler voire à interdire l'utilisation d'armes autonomes. Mais les discussions sur le sujet, qui se sont ouvertes il y a plusieurs années, ne semblent guère avancer.

En ce moment

Chine VS États-Unis: qui fabrique les meilleurs porte-avions?

Tech

Chine VS États-Unis: qui fabrique les meilleurs porte-avions?

Le troisième navire chinois du genre, Fujian, lancé en juin dernier, semble accélérer la compétition.

🔫 Le SAV des canons ukrainiens 🤭 L'énorme gaffe d'un copain de Poutine 🥉 Une révolution pour le cuivre: l'hebdo de korii.

Et Cætera

🔫 Le SAV des canons ukrainiens 🤭 L'énorme gaffe d'un copain de Poutine 🥉 Une révolution pour le cuivre: l'hebdo de korii.

Dix (courts) articles pour comprendre le monde en avance et chasser l'ennui de votre dimanche.

💸 Le bide des tunnels de Musk 🍾 Les dépenses folles de FTX 🏭 Les bras perdus de la Russie, une journée sur korii.

Et Cætera

💸 Le bide des tunnels de Musk 🍾 Les dépenses folles de FTX 🏭 Les bras perdus de la Russie, une journée sur korii.

Quatre articles pour prendre de l'avance sur l'actu.