Pour une fois, il aide vraiment. | Jim Watson / AFP
Pour une fois, il aide vraiment. | Jim Watson / AFP

Grâce au Starlink d'Elon Musk, les drones ukrainiens d'élite frappent les Russes dans leur sommeil

La terreur russe est aussi nocturne.

Il existe en Ukraine une unité d'élite de pilotes de drones, nommée Aerorozvidka. Elle comporte, selon le Times, une cinquantaine d'équipes et fait la terreur des armées russes car elle frappe la nuit, quand les hommes dorment, faussement sécurisés par l'obscurité.

Si ces unités sont si redoutables, c'est en partie grâce à Elon Musk et à Starlink, sa constellation de satellites fournisseurs d'internet, qui permet de palier les déficiences du réseau dans un pays en guerre.

Dès les premiers jours de la guerre, le vice-Premier ministre ukrainien Mykhailo Fedorov lançait sur Twitter un appel au serial entrepreneur afin qu'il fournisse des stations Starlink à sa nation.

La supplique a été entendue par Musk qui, quand il ne défie pas Vladimir Poutine en combat singulier sur Twitter, peut semble-t-il se révéler un leader efficace. Quelques jours plus tard, il expliquait ainsi que son réseau était désormais disponible en Ukraine et, surtout, annonçait l'envoi massif de stations de réception dans le pays.

«La qualité de la connexion est excellente», a raconté Mykhailo Fedorov au Washington Post lors d'une interview justement donnée via une connexion assurée par Starlink. «Nous utilisons des milliers, quelque chose comme des milliers de ces terminaux, et d'autres arrivent chaque jour.»

Des questions se sont très vite posées quant aux problèmes de sécurité que ces paraboles pouvaient poser en devenant de très visibles cibles militaires, Elon Musk lui-même demandant à ce que ses terminaux ne soient mis en marche que ponctuellement. Pourtant, il semble que la connexion qu'elles fournissent soit surtout fatale aux Russes.

Nuit fatale

Pour fonctionner, les drones utilisés par l'Aerorozvidka ukrainienne ont besoin d'une connexion solide et stable au réseau, ce que Starlink leur fournit quand le reste, dans un pays où d'héroïques agents des télécoms font pourtant des miracles, ne fonctionne plus.

Robustes et rustiques octocoptères, modèles plus avancés R18 ou Punisher, notamment, les appareils sont dotés de systèmes spéciaux de vision nocturne, et sont capables de missions de reconnaissance pour l'artillerie comme de lâcher leurs propres munitions. Ces machines sont utilisées, quand le soir est tombé, contre des installations de commandement ou des tanks assoupis –et contre les soldats russes qui les opèrent, pas beaucoup plus réveillés.

«Si nous utilisons un drone avec une vision thermique la nuit, il doit se connecter via Starlink au gars de l'artillerie et effectuer une acquisition de cible», explique au Times Yaroslav Honchar, le patron de l'Aerorozvidka. «Nous attaquons de nuit, quand les Russes dorment», dit-il également.

Les troupes russes sont statiques lorsque la nuit tombe, détaille-t-il auprès du journal britannique. La peur de l'artillerie ukrainienne traditionnelle les pousse à planquer leurs véhicules au beau milieu des villages, entre les habitations, pensant qu'un canon traditionnel ne se risquera pas à les viser, au risque de toucher les civils de son feu.

Pilotés par des soldats d'élite, les drones de l'Aerorozvidka, eux, sont une tout autre affaire. Ils peuvent, avec leurs propres bombes ou via l'artillerie distante, viser avec une très grande précision les véhicules russes.

«Nous cherchons spécifiquement le véhicule le plus important d'un convoi et nous le frappons, et nous pouvons le faire avec un minimum de dommages collatéraux, décrit le militaire ukrainien. Même dans les villages, c'est possible. On peut s'approcher de beaucoup plus près, la nuit.»

L'Aerorozvidka s'occupe de «cibles prioritaires»: selon le Times, des douzaines d'entre elles auraient ainsi été abattues. Dans le calme apparent de la nuit et en partie grâce à Elon Musk –et à une constellation satellitaire dont les enjeux dépassent dorénavant largement la simple connexion à Netflix en zones rurales.

En ce moment

💸 L'effondrement de Tesla 🔫 Un antique char russe en Ukraine 🚀 La Chine contre Starlink, hier sur korii.

Et Cætera

💸 L'effondrement de Tesla 🔫 Un antique char russe en Ukraine 🚀 La Chine contre Starlink, hier sur korii.

Quatre articles pour regarder le monde autrement.

La Chine cherche comment se débarrasser du Starlink d'Elon Musk en cas de conflit

Tech

La Chine cherche comment se débarrasser du Starlink d'Elon Musk en cas de conflit

Le guerre des étoiles? Vous n'avez encore rien vu.

Tesla est-elle sur le point de s'effondrer en Bourse?

Biz

Tesla est-elle sur le point de s'effondrer en Bourse?

La fin d'une confiance déraisonnable.