Le Moskva, quand tout allait bien, il y a quelques années. | AFP
Le Moskva, quand tout allait bien, il y a quelques années. | AFP

Les Ukrainiens auraient coulé le Moskva, vaisseau amiral russe dans la mer Noire

Un très joli coup pas dans l'eau.

Grosse agitation sur le front ukrainien dans la soirée du 13 avril et, une fois n'est (presque) pas coutume, sur les mers. Frappé par d'importantes explosions et en très mauvaise posture, le navire amiral de la flotte russe en mer Noire, le Moskva Project 1164, se mettait dans la soirée à envoyer des S.O.S. paniqués à quiconque pouvait les entendre.

Que s'était-il passé? Selon la marine russe et comme le rapporte l'agence russe Tass, l'explosion de munitions stockées dans le croiseur lance-missiles (celui-là même auquel des soldats ukrainiens stationnés sur l'île des Serpents avaient intimé l'ordre d'«aller se faire foutre»), à la suite d'un incendie, l'aurait sérieusement endommagé, forçant l'évacuation en urgence de l'intégralité de l'équipage.

Selon l'Ukraine en revanche, il ne s'agit pas tout à fait d'un accident, mais de l'un de ses plus jolis coups de la guerre entamée le 24 février. Le gouverneur de la région d'Odessa, Maxim Martchenko, a ainsi annoncé pour sa part que le croiseur lance-missiles russe, capital dans la stratégie de frappes à distance du Kremlin, avait été touché par au moins deux missiles anti-navires Neptune, de conception locale.

Plouf!

«Il semble confirmé que le croiseur lance-missiles Moskva soit aujourd'hui allé exactement là où nos garde-côtes sur l'île des Serpents lui avaient dit d'aller», s'est amusé Martchenko dans un message posté sur Telegram. «Les missiles Neptune montant la garde sur la mer Noire ont causé de sérieux dommages au vaisseau russe.»

Quelques heures plus tard, Twitter bruissait de nouvelles rumeurs: le Moskva n'avait pas seulement été endommagé mais aurait d'ores et déjà coulé, reposant pour l'éternité au fond de l'eau.

Très suivi, l'analyste militaire Rob Lee rapporte que l'armée ukrainienne aurait utilisé les fameux drones turcs Bayraktar TB2 pour harceler et distraire le Moskva, avant de lui envoyer les deux missiles Neptune qui, semble-t-il, lui auraient été fatals. Certaines de ces informations restent à confirmer, mais la surprise est néanmoins grande.

En ce moment

La dette créée par Elon Musk pourrait tuer Twitter

Biz

La dette créée par Elon Musk pourrait tuer Twitter

Les bots ne sont sans doute pas le vrai problème.

Bières, appâts de pêche et grenades: les folles transformations des drones ukrainiens

Tech

Bières, appâts de pêche et grenades: les folles transformations des drones ukrainiens

Lorsqu'il s'agit de tuer, l'imagination n'a aucune limite.

🔥 Les gros canons qui changent la guerre 🔫 Ukraine et trafic d'armes 🛢️ Les nouvelles fortunes du pétrole, hier sur korii.

Et Cætera

🔥 Les gros canons qui changent la guerre 🔫 Ukraine et trafic d'armes 🛢️ Les nouvelles fortunes du pétrole, hier sur korii.

Quatre articles pour voir le monde sous un autre jour.