«Pew! Pew! Pew!» | U.S. Navy / Devin Kates via Dvids

«Pew! Pew! Pew!» | U.S. Navy / Devin Kates via Dvids

L'US Navy mise gros sur les lasers pour sauver ses navires des missiles hypersoniques chinois

La guerre des étoiles, mais en mer.

Porte-avions le plus lourd (97.000 tonnes) et le plus coûteux (13,2 milliards de dollars, soit un peu plus de 12,1 milliards d'euros) de l'histoire des États-Unis, l'USS Gerald R. Ford risque aussi (et malheureusement) de décrocher à l'avenir le titre de cible la plus chère au monde.

Les missiles antinavires hypersoniques développés par Pékin, dont certains dépassent Mach 5 (cinq fois la vitesse du son), menacent de rejouer Pearl Harbor et d'anéantir non seulement l'USS Ford, mais aussi toute la flotte américaine de la marine américaine dans le Pacifique.

Au cours des dernières années, l'Indopacifique est en effet devenu une zone de confrontation entre Pékin et Washington, notamment en raison de l'expansionnisme chinois dans la région et de la question de Taïwan, l'île rebelle que Xi Jinping est déterminé à reconquérir d'ici cinq ans. Or, Pékin a massivement investi dans sa marine militaire, désormais la plus importante au monde, et dans les missiles antinavires, notamment hypersoniques, tels que le DZ-ZF.

Tout pour plaire

Si elle n'est pas seule parmi les rivaux stratégiques de Washington à développer de telles technologies –on peut citer le planeur hypersonique Avangard russe ou le missile de croisière BrahMos-II indien–, la Chine a clairement un train d'avance. Et elle ne dissimule pas ses intentions: les cibles qu'elle utilise pour tester ces munitions, sur son site d'entraînement situé dans le désert du Taklamakan, ont à la fois l'aspect exact et la taille réelle de porte-avions américains.

Pour intercepter les missiles hypersoniques, mais aussi les essaims de drones chinois, les États-Unis veulent équiper les navires comme l'USS Ford de canons laser. «Alimentés par […] les énormes réacteurs nucléaires du Ford […], les lasers tirent à la vitesse de la lumière, annulant la vitesse des armes hypersoniques. Ils peuvent recharger rapidement pour repousser les essaims de drones. Enfin, ils ne nécessitent pas de réserves de munitions, ce qui donne aux navires des capacités de tir presque illimitées», résume Popular Mechanics.

Enfin, ce qui ne gâche rien, avec un coût unitaire situé entre 1 et 10 dollars, un tir de laser coûte environ un million de fois moins cher qu'un missile antimissile. Toutefois, la technologie ne sera pas opérationnelle avant plusieurs années –l'armée chinoise est donc priée de patienter d'ici là.

En ce moment

Le top 13 des missiles les plus dangereux au monde

Tech

Le top 13 des missiles les plus dangereux au monde

Dans la course aux armes hypersoniques, Chine et Russie ont plusieurs longueurs d'avance sur les États-Unis.

🌞 Le soleil qui tourne à l'envers ✈️ Le MiG-29, héros d'Ukraine 🔪 Les criminels de Wagner dans la nature: l'hebdo de korii.

Et Cætera

🌞 Le soleil qui tourne à l'envers ✈️ Le MiG-29, héros d'Ukraine 🔪 Les criminels de Wagner dans la nature: l'hebdo de korii.

Dix (courts) articles pour bannir l'ennui de votre dimanche et prendre de l'avance sur le monde.

☢️ Des mini-centrales peu efficaces 🕘 Une aide à l'Ukraine trop tardive 🚗 L'Autopilot Tesla aux fraises, hier sur korii.

Et Cætera

☢️ Des mini-centrales peu efficaces 🕘 Une aide à l'Ukraine trop tardive 🚗 L'Autopilot Tesla aux fraises, hier sur korii.

Quatre articles pour prendre de l'avance sur le monde.