Cette chose pollue, souvent sans véritable raison. | stevepb via Pixabay

 

Cette chose pollue, souvent sans véritable raison. | stevepb via Pixabay

 

Pourriez-vous ne pas laver vos fringues après les avoir portées une fois?

Quelques marques lancent des produits destinés à vous convaincre de moins utiliser votre machine à laver: un pari compliqué.

Seriez-vous prêt·e à moins laver vos vêtements? À porter un t-shirt pendant sept jours d'affilée? Alors que tout au long de notre vie, la société nous apprend l'importance de l'hygiène personnelle pour sa vie sociale, comment pourrions-nous bouleverser ces habitudes à la peau dure?

  • Ne pas laver ses vêtements, vraiment?

C'est l'objectif que se sont donné plusieurs marques de prêt-à-porter –Fast Company mentionne Unbound Merino, Wool & Prince ou Pangaia.

Née d'un regroupement entre scientifiques, designers et ingénieur·es, Pangaia s'était déjà distinguée l'année dernière en présentant une ligne de vêtements conçus à partir de matériaux durables. Le but partagé par les trois marques est de vous faire porter vos vêtements, même après une semaine d'utilisation, sans lavage.

  • Comment nous feront-ils changer?

C'est le plus gros challenge pour l'entreprise: nous convaincre que nos vêtements ne sentiront pas mauvais ou ne seront pas sales, même s'ils ne sont pas fréquemment nettoyés.

Pour cela, Pangaia et ses concurrentes font confiance à des matériaux plus résistants aux odeurs et à la saleté, notamment à la laine: elle est naturellement respirante et évacue l'humidité. Votre transpiration s'évapore alors plus facilement dans l'air, au lieu de rester coincée à l'intérieur du tissu et de constituer un piège à bactéries, responsables des mauvaises odeurs.

  • Pourquoi est-ce important?

Les machines à laver représentent 17% de notre usage personnel en eau. De plus, le quart de l'empreinte carbone d'un vêtement au cours de sa vie provient de son nettoyage, et les détergents ont un impact environnemental loin d'être négligeable.

Ainsi, en acceptant de porter plus longtemps nos vêtements, nous pourrions faire un vrai geste pour l'environnement. Même les fabricants de lave-linge le disent: selon le groupe Electrolux, 90% des vêtements que nous lavons ne seraient pas assez sales pour être jetés dans le tambour.

  • Pourquoi cette idée sera-t-elle difficile à faire accepter?

Des décennies de marketing nous ont conditionné·es à ces lavages a priori trop fréquents: les vendeurs de détergents ont su nous convaincre que l'utilisation intensive de notre machine à laver faisait de nous de meilleures personnes.

La propreté est l'une des conditions premières d'intégration dans nos sociétés –pas de tache, pas de mauvaise odeur, sinon c'est l'exclusion. C'est en appuyant sur cette peur de la marginalisation qu'Unilever, Procter & Gamble ou Colgate-Palmolive notamment ont poussé les individus à mettre leurs habits à laver après une seule utilisation, et ce bien que cela soit rarement nécessaire.

La bataille que devront mener ces marques semble donc être psychologique avant d'être commerciale. Au vu des enjeux écologiques, elle mérite d'être menée –la prise de conscience globale pourrait aider les mentalités et habitudes à changer.

En ce moment

L'avenir incertain du smartphone, une Tesla drôlement bricolée, nos os face à la technologie, c'était aujourd'hui sur korii.

Et Cætera

L'avenir incertain du smartphone, une Tesla drôlement bricolée, nos os face à la technologie, c'était aujourd'hui sur korii.

(Et plein d'autres choses aussii.)

La Tesla pick-up arrive (et Elon Musk n'y est pour rien)

Et Cætera

La Tesla pick-up arrive (et Elon Musk n'y est pour rien)

Avec un peu d'huile de coude et beaucoup d'humour, la YouTubeuse Simone Giertz a métamorphosé une Tesla Model 3.

Bientôt un lieu dédié aux personnes en situation de handicap dans un complexe e-sportif français

Et Cætera

Bientôt un lieu dédié aux personnes en situation de handicap dans un complexe e-sportif français

Pour la première fois dans l'Hexagone, le projet toulousain Icone consacrera un espace aux joueurs et joueuses non valides.