Ne croyez pas votre messagerie à l'abri des regards (très) indiscrets. | Dmitry Rtushny via Unsplash
Ne croyez pas votre messagerie à l'abri des regards (très) indiscrets. | Dmitry Rtushny via Unsplash

Edison, Cleanfox ou Slice, ces entreprises qui fouillent dans vos mails

Des documents confidentiels révèlent comment elles y récoltent des données pour en tirer profit.

Le saviez-vous? Selon une enquête de Motherboard, si vous utilisez les applications Edison, Cleanfox ou Slice, des robots lisent vos e-mails, en extraient des données et les revendent –après les avoir anonymisées, un procédé par ailleurs contesté.

Foxintelligence, une start-up française fondée en 2016, se présente comme «l'entreprise data la plus innovante et la plus respectueuse de la vie privée au monde». Mais, selon le site américain, elle éplucherait aussi le courrier électronique des usagèr·es de Cleanfox, son application qui permet de supprimer toutes les newsletters en un clic. «Nous croyons à un marché où de la valeur peut être créée pour [les consommateurs et les entreprises] sans faire de compromis sur la vie privée», assure le directeur d'exploitation de Foxintelligence, Florian Cleyet-Merle, à Motherboard.

Un document interne dévoilerait certains clients de Foxintelligence: PayPal, les sociétés de conseil Bain et McKinsey, ainsi que l'application de covoiturage Bolt. «Nous avons utilisé Foxintelligence par le passé pour [obtenir] des données de part de marché anonymisées concernant les services de covoiturage en France», précise la compagnie de VTC.

Un accès contre 100.000 dollars

L'application Slice –non disponible en Europe en raison du RGPD– est un assistant shopping. Elle fouille aussi vos mails pour déterminer le nombre de produits achetés et le prix payé pour une marque spécifique; des produits qui sont ensuite associés à un code représentant le ou la client·e. Selon Motherboard, l'accès aux données collectées pour une catégorie de produits coûterait environ 100.000 dollars.

Selon un document de la banque JP Morgan, les données issues de l'application Edison seraient utilisées par des «clients institutionnels» pour guider leurs investissements. Les informations issues des e-mails fournissent des «mesures d'achat des consommateurs, y compris la fidélité à la marque, la part du portefeuille, les préférences d'achat, etc.», explique la banque. Sur son site, Edison vante son service Trends, des «modèles de comportement détaillés pour améliorer l'expérience de vos clients et les résultats commerciaux».

Les usagèr·es des applications interviewé·es par Motherboard sont tombé·es des nues en apprenant que leurs e-mails étaient lus et leurs données revendues. Il faut dire qu'Edison se vante de «pratiquer la confidentialité par essence».

Selon Florian Cleyet-Merle, qui a réagi à la publication de cet article, les entreprises citées dans le document interne mentionné par Motherboard ne seraient pas toutes des clientes actuelles de Foxintelligence.

Il met en outre l'accent sur l'anonymisation des données, transformées en statistiques sur le e-commerce et revendues à des sociétés tierces. Il insiste enfin sur le fait qu'utilisateurs et utilisatrices ont conscience de cette utilisation. Un droit de réponse plus exhaustif a été publié par Foxintelligence, en réaction à l'article de Motherboard.

En ce moment

Des jeux pour travailler, le pétrole qui se noie, la menace d'une crise alimentaire, une journée sur korii.

Et Cætera

Des jeux pour travailler, le pétrole qui se noie, la menace d'une crise alimentaire, une journée sur korii.

Le récap' du jour.

Contre le coronavirus, l'Inde mise sur le DIY et le low-tech

Et Cætera

Contre le coronavirus, l'Inde mise sur le DIY et le low-tech

Le pays manque de moyens, mais certainement pas d'idées.

Si le travail vous manque, le jeu vidéo peut vous remettre au boulot

Tech

Si le travail vous manque, le jeu vidéo peut vous remettre au boulot

On peut tout simuler, même les cadences infernales.