Les pompiers éteignent une voiture en flamme après le passage d’une manifestation des gilets jaunes, le 1er décembre 2018, à Paris. | Abdulmonam Eassa / AFP

Les pompiers éteignent une voiture en flamme après le passage d’une manifestation des gilets jaunes, le 1er décembre 2018, à Paris. | Abdulmonam Eassa / AFP

Les voitures électriques, futur cauchemar des pompiers

Les incendies de véhicules électriques s'éteignent différemment de ceux de voitures classiques.

La qualité des batteries lithium-ion est en constante progression. Toujours plus petites, toujours plus puissantes, elles souffrent toutefois d'une faiblesse à laquelle les scientifiques n'ont pas encore trouvé de parade: elles ont tendance à prendre feu.

On se souvient de la débâcle du Samsung Galaxy Note 7 qui s'embrasait spontanément, mais aussi des récurrents accidents de cigarettes électroniques. Ce phénomène est causé par un emballement thermique, qui fait surchauffer la batterie de manière exponentielle, jusqu'à l'explosion.

Déjà dangereux, ces incidents peuvent être dramatiques lorsqu'ils touchent des voitures. Ces combustions ne sont pas courantes, mais le phénomène est suffisamment récurrent pour être préoccupant. Récemment, Hyundai a par exemple rappelé plus de 25.000 véhicules, du fait d'un risque d'inflammation de leurs batteries.

Le feu se déclare souvent après une collision, mais certains véhicules s'enflamment tous seuls. Et alors que les véhicules électriques se démocratisent, ces incendies devraient devenir de plus en plus courant. Les pompiers doivent donc s'y préparer, et acquérir de nouveaux réflexes.

Lors d'incendies importants, l'eau seule est rarement capable d'éteindre les flammes. C'est pourquoi tous les services modernes sont équipés de mousses qui permettent de priver les flammes d'oxygène, et ainsi d'étouffer l'embrasement.

Une batterie peut brûler 24 heures

Seulement, à l'inverse des voitures thermiques, les batteries doivent être éteintes avec de l'eau. Pour une Tesla Model S, le constructeur explique qu'il faut «environ 11.356 litres d'eau déversés directement sur la batterie pour l'éteindre et la refroidir entièrement».

Habituellement, une fois une voiture à moteur thermique consumée par les flammes, elle ne représente plus de danger. Ce n'est pas le cas des véhicules électriques: les puissantes batteries utilisées dans les voitures créent leur propre énergie, et un feu peut donc repartir longtemps après avoir été éteint.

Après un accident en Floride, une Tesla s'est ainsi enflammée plusieurs heures après avoir été éteinte. En Californie, une voiture de la même marque a brûlé trois fois dans la même journée.

Dans ses conseils aux premier secours, Tesla précise qu'en cas de départ de feu, une batterie peut prendre 24 heures à s'éteindre et suggère de «laisser la batterie brûler, sous surveillance».

D'après Bloomberg, la moitié des casernes des États-Unis n'ont pas de protocole en place pour se battre contre les incendies de véhicules électriques, et seules un quart d'entre elles se sont dotées d'un programme de formation pour cette situation spécifique.

Parce que les voitures à batteries se multiplient sur les routes, dans les garages domestiques et les parkings publics, il semble urgent que les soldat·es du feu soient dûment entraîné·es à gérer des incidents potentiellement graves.

En ce moment

L'hydrogène rose, nouvelle arme d'EDF pour vendre ses centrales nucléaires

Tech

L'hydrogène rose, nouvelle arme d'EDF pour vendre ses centrales nucléaires

D'une pierre, deux coups.

Méga-incendie pour méga-batterie, les passeports canins du Brexit, le cynisme des influenceurs chinois, une journée sur korii.

Et Cætera

Méga-incendie pour méga-batterie, les passeports canins du Brexit, le cynisme des influenceurs chinois, une journée sur korii.

Quatre articles pour voir votre monde d'un autre œil.

Britannique cherche passeport européen pour son chien

Et Cætera

Britannique cherche passeport européen pour son chien

Les toutous anglais aussi sont victimes de la bureaucratie de l'UE.