Fabriquer des batteries ne suffit pas: il faut aussi que le monde apprenne à les recycler. | Northvolt
Fabriquer des batteries ne suffit pas: il faut aussi que le monde apprenne à les recycler. | Northvolt

Northvolt résout le problème majeur des voitures électriques: le recyclage des batteries

La start-up a été fondée en 2016 par deux anciens de Tesla.

Lorsqu'elles roulent, les voitures électriques polluent moins que les moteurs thermiques, mais leurs batteries lithium-ion ont un impact non-négligeable sur l'environnement. Premièrement, elles nécessitent des ressources non-renouvelables comme le lithium, dont l'extraction peut être destructrice. Deuxièmement, les batteries usagées peuvent polluer les sols.

D'ici 2025, les véhicules électriques et hybrides accapareront 90% du marché mondial des batteries lithium-ion. Il est donc impératif de recycler correctement les batteries de voiture, pour limiter l'extraction et le raffinage de lithium supplémentaire (qui représente 30% des émissions de gaz à effet de serre d'une batterie lithium-ion).

Northvolt a été fondée en 2016 par deux anciens de Tesla. Elle construit actuellement la première «giga-usine» de batteries d'Europe et a déjà installé une usine expérimentale de recyclage –toutes les deux en Suède.

Démonter, broyer, évaporer, dissoudre

Démonter une batterie est délicat. «Il y a du lithium, du nickel, du manganèse, du graphite et du cobalt, tous enveloppés d'acier, d'alliage et de plastique». Des composants toxiques ou inflammables pour certains, parfois les deux à la fois. Mal manipulée, la batterie peut prendre feu ou, pire, exploser.

Northvolt pratique le recyclage «hydrométallurgique», qui permet de récupérer le lithium. Une fois démontée, la batterie est broyée et l'électrolyte liquide évaporé puis récupéré. Les métaux magnétiques et non magnétiques sont ensuite séparés par des aimants.

Il reste alors une poudre noire composée de nickel, manganèse, cobalt, hydroxyde de lithium et graphite. Un bain d'acide permet de séparer ces composants. De plus, l'usine est alimentée à 100% par de l'énergie hydroélectrique, abondante en Scandinavie.

Nortvolt a déjà levé plus de deux milliards d'euros et accueilli des investisseurs comme BMW, Volkswagen, ABB et Siemens. Dès 2022, elle compte recycler 25.000 tonnes de batteries par an. Et, en 2030, elle vise 25% de parts de marché en Europe: le reste du monde pourrait vite suivre.

En ce moment

Le Pentagone a «misérablement échoué» lors d'une guerre simulée contre la Chine

Tech

Le Pentagone a «misérablement échoué» lors d'une guerre simulée contre la Chine

Conclusion: tout est à revoir.

L'hydrogène rose, nouvelle arme d'EDF pour vendre ses centrales nucléaires

Tech

L'hydrogène rose, nouvelle arme d'EDF pour vendre ses centrales nucléaires

D'une pierre, deux coups.

Méga-incendie pour méga-batterie, les passeports canins du Brexit, le cynisme des influenceurs chinois, une journée sur korii.

Et Cætera

Méga-incendie pour méga-batterie, les passeports canins du Brexit, le cynisme des influenceurs chinois, une journée sur korii.

Quatre articles pour voir votre monde d'un autre œil.