Si vous voulez un VPN, autant en prendre un qui soit sécurisé!

De plus en plus d’internautes utilisent des VPN. Au point de prendre parfois tout et n’importe quoi et de ne pas réellement être protégés.

Les VPN ont de plus en plus la cote! Aujourd’hui, un Français sur cinq annonce en utiliser un pour aller sur Internet pour ne pas être identifié. Car il ne suffit pas d’ouvrir une simple fenêtre de navigation privée pour surfer incognito sur Internet, au grand dam du journaliste Hugo Clément.

Avoir un VPN, un réseau privé virtuel (ou «virtual private network» en VO), permet de transformer l’adresse IP d’un ordinateur. Le logiciel complique la localisation et l’identification du connecté, en prenant notamment une connexion depuis un pays étranger. L’internaute n’est donc pas repéré. Mais encore faut-il choisir un VPN qui soit vraiment sûr!

Les dangers des VPN

Alexandre est un trentenaire féru d’informatique, au point d’en faire son métier: développeur. Il a toujours utilisé un VPN pour ses connexions. «Dans les années 2000, c’était surtout pour télécharger illégalement sans craindre Hadopi mais, depuis, je préfère le faire même pour faire du shopping en ligne. Car je ne veux pas être tracé par la publicité, par exemple», explique-t-il.

Très rapidement, il a compris que même les VPN pouvaient avoir des failles. «J’ai vu au fil des années que certains n’avaient de VPN que le nom», témoigne-t-il. Il se rappelle qu’en 2015, des chercheurs en sécurité avaient testé plusieurs logiciels: plus de la moitié dévoilaient facilement l’adresse IP de leurs utilisateurs!

Plus récemment, en 2018, une étude a prouvé que 26 des 115 VPN les plus populaires gardaient les informations personnelles de leurs usagers. De quoi convaincre Alexandre d’investir quelques deniers dans sa propre sécurité sur le web. Des logiciels comme le VPN Surfshark proposent une cybersécurité sophistiquée pour des prix assez bas.

«Il faut vraiment faire attention et ne pas prendre n’importe quoi, c’est le meilleur moyen de se faire avoir et que le VPN ne serve à rien». Au sein de son cercle de connaissances, le développeur trentenaire est devenu le référent de ces questions. Il affirme fièrement avoir conseillé trois de ses amis qui ne savaient pas quoi prendre.

Une utilité pour l’entreprise

Alexandre a même argumenté au sein de son entreprise pour que les VPN soient un peu plus popularisés. Il confie l’avoir fait par conscience professionnelle, mais aussi pour son propre intérêt. «Parce que je me protège sur mon ordi perso, mais s’il y a des failles sur mes outils au travail, ça ne sert pas à grand-chose non plus».

Les entreprises sont souvent la cible d’attaques et de vols de données personnelles, que ce soient celles de leurs employés ou celles de leurs clients. D’autant qu’avec les confinements successifs et l’augmentation du télétravail, il y a eu une augmentation de plus de 30.000% des attaques informatiques.

«Il y a tellement d’exemples à citer que je n’ai pas eu besoin de beaucoup argumenter pour convaincre mes chefs», affirme Alexandre. Après tout, être en sécurité sur son ordinateur, c’est quand même mieux non?

En ce moment

🌋 Un tunnel sous un volcan 🚽 Des couches pour pilotes de chasse 🚜 Le quad-jouet de Tesla, hier sur korii.

Et Cætera

🌋 Un tunnel sous un volcan 🚽 Des couches pour pilotes de chasse 🚜 Le quad-jouet de Tesla, hier sur korii.

Cinq articles pour poser un autre regard sur le monde.

L'hypersurveillance, un obstacle pour le bon vieil espionnage

Tech

L'hypersurveillance, un obstacle pour le bon vieil espionnage

Quand ne pas laisser de traces est plus suspect que le contraire.

Pour 1.900 dollars, offrez un Cyberquad Tesla à vos enfants à Noël

Tech

Pour 1.900 dollars, offrez un Cyberquad Tesla à vos enfants à Noël

Saccager la nature oui, mais en tout-électrique!